Comment bénéficier d’un meilleur taux immobilier ?

Avoir un projet d’achat d’un bien immobilier, équivaut à souscrire un prêt immobilier. Les taux, historiquement bas, à la fin de 2016, avaient opéré une faible remontée, et se sont ensuite stabilisés. Le taux immobilier actuel est d’environ 1,5% sur 15 ans. Mais, il faut encore négocier avec son banquier.

Pour obtenir le meilleur taux du prêt immobilier : faites jouer la concurrence

Toutes les banques ne proposent évidemment pas les mêmes taux et conditions. Les établissements financiers se livrent une véritable concurrence et accordent parfois des meilleurs taux immobiliers, intéressants pour attirer de nouveaux clients. Vous devez alors prendre rendez-vous dans votre établissement bancaire habituel qui vous fera une première proposition. Ensuite, prenez rendez-vous chez les concurrents. Vous disposez d’un délai de 10 jours, pour réfléchir, avant d’accepter une offre de crédit. Une banque qui vous fait une proposition de prêt ne peut donc exiger une réponse de votre part avant la fin de ce délai de réflexion. Alors, pensez à faire la tournée  des banques et organismes de crédit, pour avoir le meilleur taux immobilier.

Simulation de prêt immobilier

Pensez aussi aux banques en ligne, qui redoublent d’efforts pour améliorer leur activité et dont les offres peuvent s’avérer avantageuses. Il est d’ailleurs souvent possible d’opérer des simulations de prêt sur le site des banques en ligne. Vous pouvez, à partir du taux immobilier actuel, faire une simulation de prêt ; et ainsi vous pourrez avoir une idée sur le prix de votre crédit, et sur le meilleur taux immobilier y afférent, avant même d’avoir à contacter leurs services. Vous pouvez également opérer une simulation via les outils mis en place par les courtiers de prêt immobiliers en ligne.

Négociez avec un courtier prêt immobilier

Si vous n’avez pas le temps de faire jouer la concurrence vous-même, pensez à recourir à un courtier prêt immobilier, qui joue le rôle d’intermédiaire et fait jouer la concurrence entre les banques, pour le compte de l’emprunteur. Son expertise du marché et ses compétences vous permettront peut-être d’obtenir un meilleur taux immobilier. Le recours à un courtier immobilier engendre des frais de courtage, qui s’élève environ à 1% du montant de l’emprunt. Dans la majeure partie des cas, c’est la banque qui commissionne le courtier. Lorsque ce n’est pas le cas et que vous devez rémunérer le courtier, celui-ci vous négocie généralement une suppression des frais de dossier auprès de l’organisme de crédit.