La baisse du taux de crédit incite les particuliers à investir dans des patrimoines durables pouvant arrondir leur fin du mois et préparer leur retraite. Cependant, avec quelques astuces, il est possible de bénéficier d’une offre encore plus attractive…

Comment déterminer le coût final du crédit ?

Avec le taux au plus bas actuellement, il faudrait en profiter pour acheter une nouvelle résidence. D’ailleurs, aujourd’hui, les organismes bancaires peuvent financer votre projet à hauteur de 90% du prix d’achat. Un crédit rassemble :

– Le capital et les frais de dossier;

– Le taux d’intérêt : il peut effectivement varier légèrement d’une banque à l’autre. Voilà pourquoi il est nécessaire de faire une comparaison pour dénicher le meilleur taux;

– L’indemnité de remboursement : elle est évaluée en pourcentage par rapport aux sommes restant dues ou à 6 mois d’intérêts;

– L’assurance emprunteur : c’est une dépense obligatoire qui peut représenter un montant colossal à la fin du contrat. Elle sera néanmoins moindre pour un jeune sans antécédent de santé. Ainsi, il est vivement conseillé de souscrire à un crédit au plus tôt pour bénéficier d’une meilleure condition.

En tout cas, rendez-vous sur ce site pour plus d’informations sur le sujet.

Comment mettre toutes les chances de son côté ?

Pour convaincre facilement les établissements bancaires de vous proposer les meilleures conditions bancaires, préparez un bon dossier. En effet, votre banquier est en mesure de vous aider à obtenir le meilleur taux selon votre ancienneté et votre fidélité, notamment si vous n’avez affiché aucun incident de paiement ou découvert 3 mois avant la demande. De même, pour limiter les risques, les banques privilégient les particuliers ayant une situation professionnelle stable et un revenu confortable.

Pour négocier un bon taux, faites jouer la concurrence en comparant les taux appliqués par les différents organismes financiers à l’aide des outils gratuits mis en ligne. En outre, il faudrait prévoir un apport personnel représentant au minimum 10% de l’investissement. Vous pouvez d’ailleurs utiliser le Plan épargne logement comme un apport personnel pour préparer l’achat. La raison ? La banque ne finance jamais à 100% vos projets. Enfin, prenez en compte votre capacité d’emprunt et votre taux d’endettement, qui ne doit pas dépasser les 33% de votre revenu.

Recourir à un courtier : est-ce une bonne idée ?

Le courtier est un expert en négociation des prêts immobiliers. Il travaille au service des clients et les met en relation avec la banque. Cette solution présente des avantages indéniables :

Grâce à son grand réseau, il est capable de dégoter les meilleures offres correspondant au profil de chacun de ses clients Le risque de rejet est réduit. Pourquoi ? Parce qu’il ne présentera jamais un dossier à risque Il vous fera gagner du temps. En vérité, il se chargera de tout : prospection, négociation et formalités. Vous n’aurez pus qu’à choisir l’offre qui vous convient ! Il n’est rémunéré qu’à la signature du contrat

Remarque : Un courtier gratuit est aussi efficace qu’un courtier payant, puisque même s’il n’est pas rémunéré par le client, la banque lui verse une commission en fonction de son chiffre d’affaires.