Quand on se lance dans un projet immobilier, le passage par la case crédit est le plus souvent inévitable. Exercice difficile, parce qu’évidemment, personne ne contracte un emprunt comme il irait acheter son pain?! Les taux d’emprunt, l’hypothèque, les frais de notaire, les différents coûts liés au crédit lui-même, etc. sont autant de données inconnues qu’il faudra apprendre à apprivoiser. Voici donc quelques petits conseils à prendre en considération pour bien choisir et vivre votre crédit immobilier en toute sérénité.

Définissez bien votre budget

choisir mon crédit immobilierLorsqu’on se prépare à souscrire à un crédit immobilier, le premier réflexe est d’aller voir sa banque. De prime abord, celle-ci vous fera un calcul assez basique à partir du montant dont vous avez besoin. Elle regardera les emprunts déjà en cours, considérera les revenus du foyer et vous donnera votre capacité à emprunter mensuellement ainsi que la durée du crédit. Il faut savoir qu’un taux n’est pas le même suivant le nombre d’années que durera votre emprunt. Si vous voulez un conseil, procéder différemment. La règle dit que vous pouvez vous endettez à hauteur de 30 % de vos revenus, mais elle s’applique à un instant T. Aujourd’hui, vous gagnez telle somme, vous avez deux enfants au collège et votre voiture est neuve. Mais dans 10 ans?? Aurez-vous encore les mêmes revenus, les mêmes dépenses, les mêmes besoins?? Non?! Alors, réfléchissez sur le long terme et pensez aux obligations financières auxquelles vous devrez faire face dans 5, 10, 15 ou 20 ans. Les 30 % d’aujourd’hui deviendront peut-être les 40 % de demain…

Comparez les offres

Même si vous êtes dans votre banque depuis des années, ce n’est pas pour autant que vous aurez la meilleure proposition de sa part. Contactez aussi un courtier en crédit comme Go-Forward, souvent en lui exposant vos revenus, le montant que vous souhaitez emprunter et le taux d’endettement que vous ne voulez pas dépasser, il vous trouvera une solution plus avantageuse. Sachez aussi que le courtier en crédit commercialise aussi des assurances. Bien souvent vous y gagnerez aussi sur le montant de vos primes d’assurances. Les taux hypothécaires dépendent des taux sur les marchés financiers, vous pouvez les trouver sur le site de la Banque nationale.

Ne vous arrêtez pas au taux proposé

Le piège le plus fréquent dans lequel tout emprunteur risque de tomber, c’est l’attrait du taux. Plus ce dernier est bas, et plus vous aurez l’impression de faire une «?affaire?». Malheureusement, ce n’est pas aussi simple. En plus du taux d’intérêt proposé, vous devez comparer les frais de dossiers, les frais d’hypothèque, les frais d’assurance, les frais de remboursements anticipés… Les «?frais?», c’est le maître mot de la comparaison obligatoire et pointilleuse à faire, car ce sont souvent eux qui vous feront perdre tout le bénéfice d’un taux avantageux.   Emprunter peut faire peur. C’est un engagement sur le long terme, voire le très long terme, et il convient de bien préparer son dossier et de prendre son temps. Vous éviterez ainsi de vous faire embarquer dans des propositions que vous regretterez dans quelques années. Mais surtout, ce que vous devez impérativement garder à l’esprit pour être totalement rassuré, c’est que pratiquement toutes les banques acceptent de renégocier les contrats. Donc, si votre situation change, en mieux ou non, votre crédit n’est pas figé et vous pourrez le revoir afin de l’adapter à votre nouvelle situation.