Comment savoir combien on peut emprunter pour acheter une maison ?

Une calculette de capacité d’emprunt et une simulation de prêt peuvent vous aider dans vos propres calculs, pour savoir combien vous pouvez emprunter pour l’achat d’une maison. Il faut également tenir compte de vos ressources actuelles et de votre projet d’achat : montant, mensualités à rembourser, ou durée de prêt.

Des simulations pour mieux comprendre sa capacité d’emprunt.

Une calculette de capacité d’emprunt vous permet de découvrir combien vous pouvez emprunter pour un crédit immobilier en fonction de vos revenus fixes et variables, de vos charges, des autres crédits en cours, et des détails sur votre projet d’achat immobilier avec Laforet : acquisition d’un immobilier neuf ou d’occasion et le montant du frais de notaire. Il faut tenir compte aussi du montant de l’apport personnel, du taux d’emprunt, de la durée de remboursement souhaité dans la simulation de crédit immobilier et vous obtiendrez ainsi votre capacité d’emprunt. Vous pouvez faire plusieurs simulations pour tester les différentes possibilités de financement.

Prendre en compte les aides comme le prêt à taux zéro

Pour calculer votre budget d’achat immobilier total, vous devez également prendre en compte les possibilités de bénéficier de certaines aides financières pour votre achat, en fonction du type d’achat  (résidence principale, résidence secondaire ou investissement locatif) et d’autres éléments comme votre revenu fiscal de référence, le nombre de personnes qui vivront dans ce logement… La plus connue et la plus utilisée est le prêt à taux zéro pour un achat immobilier ancien ou neuf (PTZ+), mais ce n’est pas la seule aide possible. Ces aides vous permettent de réduire, et le montant à emprunter et le coût de votre financement. Et, vous pourrez ainsi augmenter votre capacité d’achat. C’est toujours utile pour pouvoir acheter la meilleure maison ou le meilleur appartement possible.

Cas d’un emprunt pour un investissement locatif

Pour un prêt immobilier à usage locatif, les banques fonctionnent d’une manière un peu différente. En plus de devoir assumer des frais pour vous loger (loyer si vous êtes locataire, crédit immobilier si vous êtes propriétaire) ; vous allez avoir des charges fixes importantes en ajoutant des mensualités d’un crédit pour un investissement locatif. Votre taux d’endettement risque vite d’exploser. Mais, les banques prennent en compte les revenus supplémentaires que vous allez percevoir via les loyers de ce nouveau logement mis en location. Concrètement, elles vont prendre une partie des loyers comme revenus supplémentaires, soit environ 70 % du loyer mensuel hors charges.